• Articles récents

  • Commentaires récents

  • Mes albums récents

    • pas de droits sur l'album 323074
    • Album : paseo Bellini
      <b>IMG_0963</b> <br />
    • Album : Forteresse Ozama
      <b>IMG_0896</b> <br />
    • Album : Guagua
      <b>IMG_0431</b> <br />
    • Album : transport
      <b>IMG_0258</b> <br />
    • Album : Las terrenas.... Rue Duarte et El Carmen
      <b>IMG_0370</b> <br />
    • Album : Mer et plage Las Terrenas
      <b>IMG_0242</b> <br />
    • Album : Singes capucins
      <b>DSCN5452</b> <br />

SEGOVIA

Posté par rodgag le 13 avril 2014

29 MARS 2014

 

S   E   G   O   V   I   A

Vuer sur la ville

Ségovia, une  autre de ces belles villes espagnoles qui font partie du patrimoine de l’humanité.

Porte St-Andrès

Comme les villes de Tolède et d’Avila, Segovia a été fortifiée au XIième siècle… La muraille, qui remonte à cette époque, est très bien conservée et ceinture toute la vieille ville. Trois portes d’accès existent encore dont la porte St Andrès. (Photo)

A une heure de route au Nord de Madrid, au pied de la Sierra Guadarrama, Ségovia  est construite sur un promontoire rocheux et escarpé. Aux environs de l’an 80 avant J.C., la ville a été d’abord détruite puis reconstruite par les Romains. Ces derniers y ont laissé l’un des héritages les plus impressionnants de leur ingénierie: un AQUEDUC monumental qui a été en usage jusqu’à la fin du XIXième siècle.

C’est  en nous rendant au pied de cette structure immense que nous avons commencé notre viste de Ségovia. L’Aqueduc  a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985. A la vue des photos, vous pourrez constater qu’au moment  de notre visite, il pleuvait à verse sur Segovia….et que nous avions revêtu nos plus beaux atours…

Aqueduc de Ségovie
Album : Aqueduc de Ségovie

6 images
Voir l'album

Long de 2000 mètres, l’aqueduc a une hauteur maximale de 35 mètres. L’eau qu’il transportait, sur une pente de 1%, prenait sa source dans un rivière à 17Km de Ségovie pour être ‘acheminée jusqu’à  15 km de l’autre coté de la ville. L’immense structure domine la ville. Il compte en tout 166 arcs. Les immenses blocs de granite (il y en aurait 20,400) qui le composent ne sont liés entre eux que par leur propre poids, SANS AUCUN MORTIER, grâce au parfait équilibre des forces. ET TOUT CELA TIENT DEPUIS PLUS DE 2000 ANS….

On peut admirer ce monument sur la place Azoguejo…Cette place, l’une des principales places de la ville,  est le point de convergence  de plusieurs rues qui datent du Moyen Age… C’est près de cette place que  nous prendrons notre diner avant de continuer notre visite. Notre guide nous donne rendez-vous sur la PLAZA MAYOR, à l’entrée de la Cathédrale.

Puisque le beau temps est revenu pendant le dîner,  on peut donc se promener tranquillement dans ces rues pleines de charme pour y admirer ces monuments et édifices qui datent de plusieurs siècles.

 

Vers la Plaza Mayor
Album : Vers la Plaza Mayor

20 images
Voir l'album

Plaza Mayor Hotel de ville

Et nous voila sur la Plaza Mayor, le cœur de la ville, où évidemment on retrouve l’Hôtel de ville(photo), la maison du tourisme, des hôtels et de nombreux restaurants….

 

On y retrouve également un monument dédié à  Antonio Machado, poète espagnol, né en Espagne et qui vécut plusieurs années en France où s’amorça sa carrière de poète. De 1919 à Avec Anonio Machado1931, il enseigna le français à Segovia…. En 1931, il proclama la République en hissant le drapeau républicain sur l’hôtel de ville. Lors de la guerre civile espagnole, il dut fuir vers Valence et Barcelone A la chute de la 2ième république, en 1939, il dut fuir vers la France où il mourut. Il est demeure  une figure historique importante en Espagne. Dans presque toutes les villes espagnoles, une rue ou un boulevard important porte son nom… Notre hôtel à Benalmadena était justement sur le boulevard Antonio Machado…. Je ne pouvais pas manquer l’occasion de me faire photographier avec cet espagnol célèbre….

Et que peut-on retrouver d’autre  aux abords de la  PLAZA MAYOR??? ……….

Plaza Mayor Vue sur las Cathédrale

…La cathédrale de Ségovie qui, à cause de ses dimensions et de son élégance est appelée la « dame des cathédrales ».

Les travaux de construction de la cathédrale furent commencés au XVIième siècle, sous le règne de Charles Quint… dans le but de remplacer l’ancienne cathédrale romane très endommagée lors de la guerre qui secoua le royaume de Castille (1520- 1521).

La tour, située à droite de la façade principale, mesure 88 mètres de haut… La cathédrale de Ségovie a été la dernière cathédrale gothique construite en Espagne.

Son emplacement sur le promontoire fait en sorte qu’on peut la voir de différentes endroits de la ville et des environs… donnant à la ville de Ségovia sa physionomie caratéristique

Cathedrale de Segovie
Album : Cathedrale de Segovie

6 images
Voir l'album

Après l’Aqueduc et la cathédrale, il nous restait à visiter le troisième joyau touristique de Segovie:

 l’ALCAZAR.

 aLCAZAR 2

 L’alcazar de Ségovie est un château fortifié, situé à l’extrémité de la vieille ville. Comme de nombreuses fortifications en Espagne, il fut d’abord une forteresse qui a été construite pendant la domination arabe. A partir du XIIième siècle et pendant tout le Moyen Âge, il fut l’une des résidences principales des rois et reines du royaume de Castille. C’est au cours de cette période que l’édifice actuel fut construit et agrandi.

C’est à cet endroit qu’en 1474, Isabelle dite la Catholique s’autoproclame Reine de Castille et qu’elle y est couronnée comme Reine de Castille et de Leon.

Lorsque la cour d’Espagne s’installe à Madrid, l’alcazar servit de prison pendant près de 2 siècles. Puis, pendant près d’un siècle, ce fut l’école d’artillerie royale. A la fin du XIXième siècle, le batiment a été remis dans son état d’origine.

Aujourd’hui, l’alcazar reste l’un des sites historiques les plus populaires en Espagne. La visite guidée des locaux intérieurs nous permet un rappel historique sur la vie d’Isabelle de Castille et des rois catholiques.

De l’intérieur et de l’esplanade devant le château, on peut avoir de belles vues sur la ville et sur la région environnate.

Alcazar et alentours
Album : Alcazar et alentours

5 images
Voir l'album

 

En terminant, je vous invite à regarder ce petit vidéo qui nous présente des vues exceptionnelles sur Segovia…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

AVILA

Posté par rodgag le 5 avril 2014

Le 29 mars 2o14

 

AVILA

Avila 1

Qui, dans notre univers catholique, n’a pas entendu parler de Ste Thérèse d’Avila…. A Dolbeau-Mistassini où nous vivons, nous sommes rattachés à la paroisse Ste-Thérèse d’Avila….

therese d'avila
Ce n’est pas la seule motivation, mais cela a surement influencé notre décision de choisir, parmi les activités possibles lors de notre séjour à MADRID, , une excursion qui nous propose de visiter la ville et les lieux où a vécu la Sainte la plus populaire d’Espagne. On est toujours attiré vers ces endroits où ont vécu des personnalités dont on a beaucoup entendu parler.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9r%C3%A8se_d’Avila

À quelque 110 km au nord-ouest de Madrid, Avila est située dans l’une des régions les plus hautes d’Espagne (Plus de 1100 mètres d’altitude). Avila existait déjà lorsque les romains sont arrivés dans cette région et elle a connu la même séquence d’occupations des autres villes et villages  de l’Espagne… Les murailles qui la cernent ont été construites vers le XI ième siècle.

Nous avons visité Avila sous la pluie ( le seule journée de pluie pendant notre séjour de 45 jours en Espagne) et par une température plutôt froide….

Avila 2

Mais cela ne nous a pas empêché d’apprécier cette ville qui fait partie du patrimoine de l’humanité  en raison de ses remparts les mieux conservés d’Europe et de sa cathédrale gothique la plus ancienne d’Espagne. La muraille a aujourd’hui 2.5 km de périmètre, 88 tours et 9 portes.

.

.

Eglise St-Vincente

Avant d’entrer dans la ville fortifiée, nous procédons à la visite de l’Église San Vicente, construite entre le XIième et XIVième siècle. Elle fut érigée hors les murs de la ville  sur les lieux présumés (selon la légende) de la mort de 3 jeunes martyrs originaires  de Tolède qui,  pour fuir les persécutions des Romains sous le règne de Diocletien, avaient tentés, en vain, de se réfugier à Avila.

.

.

Eglise ST-Jean-Baptiste (Bapteme)

Nous entrons ensuite à l’intérieur de l’enceinte de la ville et, tout en admirant ces rues typiques, nous arrivons à l’Église St-Jean-Baptiste, église où a été baptisé Ste Thérèse d’Avila en l’an 1515.

.

.

Eglise St-ThérèseQuelques minutes de marche encore et nous voila  au couvent Ste-Thérèse d’Avila, construit sur les lieux de la maison natale de la sainte et inauguré en 1616.

A l’intérieur de l’Eglise, une chapelle, actuellement en rénovation, est aménagée exactement sur l’emplacement de la chambre où est née la sainte.

La Chapelle sera inauguré l’an prochain à l’occasion des fêtes qui souligneront le 500 ième anniversaire de la naissance de Teresa Sánchez de Cepeda y Ahumada le 28 mars 1515.

On peut également y visiter un petit musée où l’on peut voir divers objets ayant appartenu à Ste-Thérèse… On peut même y voir la seule relique de la sainte conservée à Avila: l’anneau (jonc) qui témoignait de ses vœux et…. le doigt qui le portait !

.

Ayant terminé ce que l’on pourrait qualifier de mini pèlerinage….

Hotel de ville Avila

toujours sous la pluie ,

nous nous rendons à la place principale de la ville, appelée la PLACE DU PETIT MARCHÉ, où, chaque matin, se tenait le marché des produits locaux où se trouve l’hôtel de ville….

Monastere
.

.

…Un  coup d’œil  au monastère St-Thomas…

.

.

.

Rue Avila

Il est 12.30hres

nous retraversons les murailles et regagnons notre autobus qui nous conduira à Ségovia, où nous prendrons notre dîner avant de visiter la ville.

En terminant, je vous invite à regarder ce video qui nous fait une très belle présentation d’Avila…. Nous n’avons pas pu voir tout ce que video nous présente…. Une visite de quelques heures a ses limites… Mais, il nous transmet bien l’ambiance et les vues d’ensemble que l’on a sur la ville et sur les remparts.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

TOLEDE

Posté par rodgag le 3 avril 2014

 

 

28 MARS 2014             

TOLEDO

 

DSCN1229

 

Nous avons profité de notre bref séjour à Madrid pour visiter quelques-unes des belles villes historiques qui sont à proximité…dont la  ville de Tolède.

Nous avions réservé cette excursion avant notre départ auprès d’une agence qui est présente dans beaucoup de grandes villes du monde:http://www.viatorcom.fr/….

DSCN1232

 

Toledo  fut fondée en l’an 192 avant J.C.  par les Romains. On peut encore voir des traces de leur passage dont le pont d’Alcantara construit sur la Tage au V ième siècle de notre ère.

 

 

A cause de sa situation géographique  (sur une petite montagne et le long sur le  fleuve Tage), Tolède a connu, comme beaucoup d’autres ville d’Espagne et d’Europe, pendant le premier millénaire, des invasions successives par les romains, les barbares, les Wisigoths, les  musulmans, les chrétiens….etc…

Puis, pendant quelques  siècles, les catholiques, les juifs et les musulmans y cohabitèrent pacifiquement…. Ce qui lui a valu un titre qu’elle porte encore: la ville des trois cultures….

Tolède fut pendant longtemps une des villes les plus puissantes d’Espagne et la capitale religieuse de L’Europe.

Aujourd’hui, la ville de Tolède a une population d’environ 80,000 h. dont environ 11,000 vivent dans la vieille ville, i.e. à l’intérieur des murs. Véritable musée urbain, Tolède  a été déclarée « ville patrimoine de l’humanité ».

 

Au pied de l'AlcazarLa Tolède historique est entourée de murailles….et, pour y accéder, nous devons gravir un long escalier, au pied de l’Alcazar, superbe palais situé dans la partie la plus haute de la ville. Le palais,   qui remonte au XVI ième siècle, après avoir  eu de multiples usages au cours des âges, abrite actuellement la Bibliothèque de Castille-LaManche et le Musée de l’armée.

 

 

San Vicente

….Mais avant d’y accéder, nous  jetons un coup d’oeil à l’Église San Vicente….  érigée en mémoire des martyrs  (Vincent, Sabine et Christeta)à qui elle est dédiée.

 

Porte de la ville

 

Puis, nous traversons une des neuf portes qui donnent accès à la ville…..

 

 

 

….et nous nous engageons dans un agréable dédale de petites rues, étroites et jolies, ….

 

Rues de Toledo
Album : Rues de Toledo

11 images
Voir l'album

 

…. qui nous amènent à la principale place de la ville, la place Zocodover….

Hotel de ville

 

….où se trouve,évidemment, l’hotel de ville, ….

 

 

 

Playa Mayor Toledo Residence du Cardinal

 

…Le palais cardinaliste, voisin de la cathédrale, où réside le primat d’Espagne depuis l’époque des Wisigoths qui avaient fait de Tolède leur capitale politique et religieuse…

 

 

Plaza Mayor... La Cathédraleet, évidemment la  Cathédrale Sainte Marie de Toledo.

De style gothique, sa construction fut commencée en 1226 pour être terminée, dans sa forme actuelle, au milieu du XV ième siècle… C’est la deuxième plus grande cathédrale d’Espagne ( après celle de Seville). Les œuvres qu’elle abrite, Goya, Le Greco, Titien, Rubens, etc, en font un véritable musée d’art sacré.

Elle est classée sur la liste du patrimoine mondiale de l’Unesco au même titre que le centre historique.

 

Tolede est la ville où est décédé et enterré le célèbre peintre El Greco… On peut admirer l’une de ses œuvres magistrales, « L’enterrement du Comte d’Orgaz » dans le vestibule de l’Eglise San Tome…Iglesia San Tome... Oeuvre de Greco

 

 

monasterecour intérieure monastere 2Le Monastère St-Jean des Rois, où nous amène ensuite notre guide, est un monastère franciscain, construit sous le patronage d’Isabelle de Castille…

 

Pour terminer notre promenade à l’intérieur des murs, nous rendons sur une belle terrasse d’où l’on a une très belle vue sur le pont romain et sur le Tage

Vue sur la vallée de la terrasse.
Album : Vue sur la vallée de la terrasse.

5 images
Voir l'album

Et retour à Madrid… et…demain… Avila et Ségovia…

Mais auparavant quelques dernières vues d’ensemble sur la ville…prises de l’autobus qui nous ramène à notre hôtel.

Vues sur Toledo
Album : Vues sur Toledo

16 images
Voir l'album

 

don quichotte

 

En terminant, soulignons que la ville de Tolède est dans la région de La Manche…. la région où Cervantes a fait naître et vivre le héros de son roman : DON QUICHOTTE DE LA MANCHA…. Il est difficile d’aller dans ce secteur sans rapporter un petit souvenir qui nous rappelle ce célèbre personnage…

 

 

 

 

Retour à Madrid en début d’après-midi , où nous continuerons notre visite de  la capitale. Et demain…. Avila et Segovia…

.Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

UN PREMIER CONTACT AVEC MADRID

Posté par rodgag le 27 mars 2014

Départ hâtif de Benalmadéna…. juste assez tard pour voir le soleil sortir tranquillement de la mer….pendant notre trajet de Bénalmadena à Malaga….

Notre taxi pour MadridPuis nous prenons notre taxi pour Madrid…. un beau gros taxi qui nous conduira de Malaga à Madrid en moins de trois heures à une vitesse atteignant à certains moments une vitesse de plus de 300 km/heure….
Nous débarquons à la station ATOCHA…. ouf… c’est un peu plus gros que la gare de Chambord… Taxi…. puis arrivée à notre hôtel, l’hotel Ganivet, une hôtel modeste (3 étoiles) mais bien propre et très bien situé…. près du centre historique et à courte distance (à pied) de plusieurs des principales attractions touristiques de Madrid….

Aussitôt installés à l’hôtel, nous partons  à la recherche d’un restaurant avant de commencer notre visite de Madrid…. Cette recherche nous mène directement à  PLAZA MAJOR….

C’est l’un des symboles touristiques de Madrid… Sa construction remonte au XVII ième siècle sur l’ordre du roi Philippe III dont l’énorme statue équestre trône au centre de la place… Place rectangulaire, où l’on peut accéder par 6 portes, elle fut au centre de l’histoire de Madrid: cérémonies publiques, courses de taureaux, processions, jugements de l’inquisition et exécutions capitales…Les édifices qui l’entourent abritent de nombreux commerces, bars et restaurants… C’est dans l’un de cs restaurants que nous prenons notre premier repas madrilèle…

Plaza Mayor Madrid
Album : Plaza Mayor Madrid

3 images
Voir l'album

De la Place Mayor, nous nous dirigeons vers la place d’Espagne où se trouve le bureau de l’agence  de qui nous avons acheté nos excursions à Tolède, Avila et Segovia… Nous longeons la Calle Mayor pour rejoindre la Calle Bailen….

Après avoir repéré le bureau de notre agence, nous revenons sur cette rue pour jeter un coup d’œil sur la Place d’Orient. Située entre le Palais Royal et le Théatre Royal, la Place d’Orient est en fait un beau parc où l’on retrouve les statues des rois et reines qui ont marqué l’histoire de l’Espagne…. Au centre de la place une fontaine et une statue équestre du roi Philippe IV…

Place dOrient
Album : Place d'Orient

4 images
Voir l'album

Puis, comment passer devant le Palais Royal sans en faire une visite.. qui vaut bien les quelques euros que l’on doit y consacrer…. Malheureusement , on doit se contenter des photos prises à l’extérieur. Il est en effet interdit de prendre des photos à l’intérieur où l’on peut admirer un grand nombre d’œuvre d’arts…. et toutes ces salles richement décorées  et d’un luxe débridé… Pauvres…. pauvres petits rois d’Espagne

http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_royal_de_Madrid

Palais Royal
Album : Palais Royal

5 images
Voir l'album

Après cette visite, nous étions mûrs pour retourner à notre hôtel…. Ce qui ne nous a pas empêché de regarder au passage quelques monuments de la ville

Madrid divers
Album : Madrid divers

8 images
Voir l'album

Voilà qui amorce bien notre visite de Madrid…. On continue demain PM…. En avant-midi, une petite saucette à Tolède….

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

Une dernière chronique de la Costa del Sol

Posté par rodgag le 26 mars 2014

Aujourd’hui, c’est notre dernière journée à Bénalmadena…. Ce matin, nous en avons profiter ^pour faire une dernière longue marche pour nous remplir les yeux et pour essayer d’incruster dans nos mémoires tous ces souvenirs…et ces paysages…

Et cet après-midi, je veux avec vous me rappeler les principaux moments passés lors de nos deux séjours  en Espagne et émettre un certain nombre d’impressions qui pourraient aider des personnes qui envisageraient de venir faire un séjour sur la Costa del Sol…. Il va de soi qu’il s’agit d’opinions bien personnelles…. d’un couple d’un certain âge, sinon d’un âge certain, après 2  séjours sur la Costa del Sol et qui n’hésiterait pas à en faire un troisième…. Mais c’est certain que des jeunes , en vacance pour une semaine, aurait une autre vision des choses….

 

DESTINATION SOLEIL mais pas nécessairement destination grande chaleur…. On dit du climat de la Costa del sol qu’il est doux…

Bien sûr, la Costa del Sol est une destination soleil mais il ne faut pas s’attendre à y avoir, du moins en février et mars, de grandes chaleurs…. et à y trouver une mer à 85 degrés….D’ailleurs, seuls quelques braves osent se baigner dans la mer à cette période-ci de l’année et les adeptes de planche et-ou autres sports nautiques portent des « wetsuits »….

Mais il fait beau et c’est surement plus chaud qu’au Québec….Depuis notre arrivée, il y a plus de 35 jours, nous n’avons pas eu de pluie sauf quelques gouttes le lendemain matin suivant notre arrivée…depuis soleil… avec quelques journées un peu nuageuses….Passablement de vents les deux premières semaines…  Nuits et matinées fraiches, température entre 15 et 22-23 pendant le jour…. soleil chaud en mi-journée…

DSCN1097

 

Malgré cela, la « prise de soleil » est une des activités privilégiées des vacanciers…. comme en témoigne cette vue sur les abords de la piscine de notre hôtel et, plus la saison avance, plus il y a de la vie sur les plages…surtout les fins de semaine…

 

 

MAIS, c’est une température idéale pour visiter et faire des activités physiques (golf, tennis, marche, etc…) même si, le matin et le soir, il arrive souvent qu’une petite laine soit requise…surtout si l’on va dans les hauteurs….

 

MAIS QUOI FAIRE A BENALMADENA lors d’un long séjour….

VISITER LES ALENTOURS:
Visiter les principales villes  de l’Andalousie….Comme dans tous les endroits touristiques, ont peut, si on ne veut pas le faire par ses propres moyens,  participer à de multiples excursions…On peut évidemment visiter les CLASSIQUES de l’Andalousie: Ronda, Séville,Cordoue, Grenade, Nerja, Malaga etc….

andalousie
Album : andalousie

6 images
Voir l'album

Sans oublier les corridas, les spectacles de flamenco, les fermes d’élevage de taureaux ou de chevaux,

Activités Andalousie
Album : Activités Andalousie

6 images
Voir l'album

et, pourquoi pas, une escapade de quelques jours au Portugal ou au Maroc, ou dans une ville plus éloignée comme Valence, Alicante, Toledo ou Madrid….

UN peu plus loin
Album : UN peu plus loin

12 images
Voir l'album

Tout dépend de ta curiosité et ….. de ton portefeuille….

On peut également se rendre dans l’un ou l’autre des nombreux et merveilleux villages blancs de la côte: Alora, Mijas, Benalmadena Pueblo, Torros…. etc..[ où c’est un véritable délice de se promener et de se perdre dans ces petites rues et où chaque détour nous révèle un paysage différent

Villages blancs
Album : Villages blancs

5 images
Voir l'album

Toutes les petites villes qui longent la côte, Marbella, Fuengirola, Benalmadena, Torrim0linos etc… sont toutes reliées entre elles et avec Malaga par un excellent réseau d’autobus et de trains… On se lève la matin, on prend l’autobus et, dans la  plupart des cas, moins d’une heure plus tard, on est rendu au centre de la destination choisie.

Ville de la côte
Album : Ville de la côte

10 images
Voir l'album

 

Chacune de ces villes est dotée d’excellentes infrastructures touristiques, a ses  attractions particulières, son centre historique,  sa  promenade sur le bord de la mer et ses multiples commerces et restaurants.

Pour les sportifs, beaucoup de terrains de golf et de sports nautiques….

Pour les familles, on retrouve plusieurs parcs d’attractions et d’amusements….

Bref, ce ne sont pas les opportunités qui manquent…. Encore une fois, tout dépend de ta vitalité …. et de ton portefeuille..

Parlant de porte-feuille, le coût de la vie est comparable au nôtre…. Les transports en commun sont très abordables…On peut bien manger dans les restaurants pour des prix forts raisonnables: on peut facilement trouver des menus de jours à 6 0u 7 euros ( 9$ ou 10$)et même moins lorsqu’on s’éloigne unm peu des zones touristiques…. Bien sûr, il y a des restaurants pour tous les goûts et toutes les bourses… les boissons alcooliques beaucoup moins chères qu’au Québec, le vin coute souvent moins cher que la liqueur ou que l’eau…

DSCN1099

 

Et les québécois sont bien reçus

 

 

 

Mais on comprendra que des « TI-Vieux » comme nous, on est pas toujours sur la go….

VIE QUOTIDIENNE d’un snorbird sur la côte….

On a une vie qui ressemble beaucoup à ce que nous faisons quotidiennement chez-nous: activités domestiques ordinaires ( on vit en appartement)…. Longue marche tous les jours… Soit dans les environs de notre appartement ou dans les divers endroits que allons visiter….

Minimalement une excursion par semaine….Il y a tant de choses à voir….

Les autres jours….

Grâce à » TV 5 MONDE », on a le téléjournal en provenance de Montréal tous les matins à 8.00  hres….

Grace à Internet, on continue à lire nos journeaux du Québec…. et on surveille la météo…. du Québec…

Puis la marche quotidienne: Benalmadena, comme toutes ces villes de la côte, est  favorable à la marche: pas trop chaud….de beaux trottoirs larges, propres et dégagés…et une belle promenade sur le bord de la mer…. des rue piétonnières. des parcours variés: plats, accidentés, bord de mer, rues commerciales…de beaux parcs…. des attractions diverses…. des marchés publics, une marina superbe…

ET ON MARCHE, les touristes marchent…:  qu’ils soient canadiens, british, allemands, espagnols, suédois, hollandais,  tous ces gens qui ont laissé leur auto dans la neige ou à la maison se souviennent qu’ils ont des jambes….  sac au dos, canne à la main, habillés chaudement, légèrement vêtus, sur la plage, sur la promenade le long de la mer, sur les trottoirs, dans les marchés publics, jeunes et vieux, ça marche…On s’arrête dans les boutiques, dans les cafés assis au soleil prendre un café, un verre de vin une bière, un café-brandy,   et on repart…. Une québécoise me disait: je viens ici passer l’hiver…. pour marcher…. Je crois que c’est le cas de beaucoup de touristes…

Après le diner, pourquoi pas une petite sieste… On est en Espagne après tout et la marche c’est fatigant….

DSCN1065

ET il ne faut pas oublier que l’on ait ici pour le soleil….sur le balcon ou sur le bord de la piscine … en autant que l’on est à l’abri du vent, le soleil est bon…

Il ne faut pas oublier non plus que l’on mangera encore demain…. Petit marché et, surtout, n’oublie pas de faire l’aumône à la dame que te solliciteras à la sortie de l’épicerie…

On rencontre beaucoup de ces personnes qui mendient…. Il faut savoir que l’Espagne vit depuis près de 10 ans une grave crise financière… 29% de chômage…. pas de système de bien-être social… Quand ton chomage est terminé, pas de travail, que tu as des enfants etc.. il ne te reste pas tellement d’autres alternatives que de quêter…

Quand on est mis en face de ces réalités…. c’est difficile de ne pas donner quelques sous…. surtout quand ces gens viennent te solliciter pendant que tu prends un bon repas sur une terrasse….

Ca nous permet de réaliser que notre Québec, malgré Mme Marois et M. Couillard, malgré la commission Charbonneau, malgré les taxes et impôts, malgré nos attentes dans les urgences, malgré nos hivers…. malgré les étés trop courts, … n’est pas si pire que ça…. et qu’on est bien chanceux  d’y vivre….

FIN DU COMMENTAIRE

On est déjà rendu au souper….et, selon les soirs,

TV (4 postes français, 3 anglais, plusieurs espagnols, un en arabe et quelques autres langues….Ainsi on peut voir des versions anglaises, françaises, espagnoles ou autres de la Voix, du Banquier, Je connais la Chanson, etc…

Tous les soirs, l’hôtel offre un spectacle: musicien, chanteur, chanteuse, danse flamenco etc…

et on est déjà prêt à se coucher….

QUELLE VIE…..

C’est commeca qu’on ne voit pas le temps passer  et qu’on se retrouve la veille  du départ…

Regardons donc  ces quelques images de BENALMADENA

Benalmadena
Album : Benalmadena

18 images
Voir l'album

mais avant d’aller retrouver notre bel hiver, on ira quelques jours dans les environs de la Capitale de l’Espagne…. Madrid où, semblet-il, il ne fait pas très chaud ces jours-ci…. Ils ont eu de la neige hier… On annonce des températures de 10  à 15 C au cours des prochains jours…. Ça nous permettra une transition en douceur vers le Quebec

Demain… lever tôt…. A 9.00hres, nous prenons le TGV pour Madrid où nous devrions arriver sur l’heure du midi…

A la prochaine…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

LES HAUTS SOMMETS

Posté par rodgag le 20 mars 2014

 

DIMANCHE LE 16 MARS 2014

DSCN1009

En compagnie de notre guide Daniel, de la Compagnie Come &  Si, nous nous nous allons visiter quelques villages, dont le plus haut en Espagne,  situés dans les hauteurs de la Sierra Nevada, en compagnie d’une quarantaine de québécois de diverses régions du Québec.

 

 

Au préalable, quelques informations sur la Sierra Nevada:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sierra_Nevada_(B%C3%A9tique)

 

DSCN0989Nous partons vers les 7 hres de notre aparthotel et après avoir récupéré l’ensemble du groupe, nous contournons la ville de Malaga et nous quittons la province de l’Andalousie pour nous engager dans celle de Grenade, tout en longeant ce secteur appelé la COSTA TROPICAL,  jusqu’à une petite ville appelée Salobreña.

http://www.casadelasflores.net/francais/yourvacation_thelocalarea_costatropical.htm

 

Dès que nous éloignons de la mer, nous  nous engageons dans un  canyon spectaculaire creusé au cours des millénaires par le Rio Guadalfeo (fleuve laid), fleuve que nous suivrons, un bonne parte de notre trajet, jusqu’à une petite ville appelé Orgiva. 

Bien qu’il soit pratiquement asséché, comme la plupart des cours d’eau de ces régions, il est irrigue le territoire qu’il parcourt contribuant ainsi à faire de la région de LAS ALPUJARRAS une  région une région très fertile.

DSCN1063

C’est ce fleuve qu’on a érigé le plus grand barrage de l’Espagne (C’est loin de la Baie James !!!). Il  a été inauguré en 2004. Le seul but de ce barrage, c’est de constituer une réserve d’eau potable pour la région…. une seule petite turbine pour produire de l’électricité… au cas où des précipitations extraordinaires le permettrait…

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERANous arrivons ensuite à l’une des principales villes de ce secteur : ORGIVA, petite ville d’environ 6000 habitants.

Notre guide nous explique que la population de la ville augmente depuis quelques années, la raison principale étant la fermeture des écoles dans les villages avoisinants…. Puisque les enfants doivent se payer qques heures d’autobus à chaque jour, beaucoup de familles préfèrent venir s’installer près des écoles….. Ça ne vous fait pas penser à ce qui se passe dans certaines régions que nous connaissons bien….

 

DSCN1010

 

Orgiva est à 450 mètres d’altitude…Nous nous engageons sur une route de montagne qui, en fin de route, nous conduira à un village à plus de 1600 mètres   d’altitude…. sur approxiamativement 20 km…. une bonne petite côte à monter..

.Pour ceux qui ont déjà fait la côte Almafitaine… la route que nous empruntons en est une du même genre… faut pas trop avoir le vertige…et avoir un autobus avec un bon frein moteur….

Mais les paysages sont magnifiques….

DSCN1008

 

….petits villages blancs perchés dans la montagne près des sommets enneigés… Sur l’autre versant de la montagne que l’on aperçoit sur cette photo, il y a un centre de ski…

 

 

 

DSCN1021

 

….vallées où l’on procède à différentes cultures…. où l’on peut voir des amandiers encore en fleur….

 

 

 

DSCN1017

 

 

…une source d’eau ferrugineuse dans un décor enchanteur…..

 

 

 

Jusqu ‘à ce que l’on arrive à l’un des principaux attraits de la journée: une fabrique de « JAMON DE SERRANO » (Jambon des montagnes)….

trevelez

 

Nous sommes maintenant à TREVELEZ, le plus haut village d’Espagne, particulièrement réputé pour sa production de jambon dits de  SERRANO

http://www.turgranada.es/municipios/municipio.php?id_municipio=158&id_idioma=3

 

 

Le jambon Serrano  ou ibérique  est l’un des éléments caractéristiques de la gastronomie espagnole…. On ne peut imaginer une réception mondaine (noces ou autres) sans que l’on serve du jambon et l’on jugera souvent la qualité de la réception par la qualité du jambon.

Le jambon serrano est un jambon cru fabriqué à partir de la patte arrière du porc blanc, contrairement au jambon ibérique, issu du porc noir (porc ibérique)… Je vous réfère à l’article suivant et vous serez presque !!!! aussi connaissant que moi sur la fabrication du JAMON DE SERRANO

http://consorcioserrano.es/index.php/fr/produit/notre-jambon

 

DSCN1035

 

 

 

… et des jambons, il y en a de toutes les grosseurs…. prière de ne pas mêler le « JAMON CANADIANO » avec les jambons serrano…..

 

 

 

 

Après une dégustation de jambon, fromage et vins, tous de fabrication locale, nous reprenons notre bus et amorçons notre descente vers PORTUGOS, petit village sur notre route,où nous prendrons un autre de ces repas espagnols typiques…

Puis, nous nous continuons notre descente vers PAMPANEIRA, où nous nous arrêterons pour flâner dans les rues de ce petit village charmant…. Nous en profiterons pour y faire un peu de magasinage. Nous vous invitons à vous y promener avec nous.. Un des caractéristiques de ce villages ce sont les petites cheminées que l’on voit sur la plupart des édifices…

.

Pampaneira
Album : Pampaneira

15 images
Voir l'album

Et voila une autre journée de découverte qui se termine…. par quelques heures d’autobus et un repos bien mérité….

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

ANTEQUERA, un retour dans le temps

Posté par rodgag le 18 mars 2014

Lorsqu’ils arrivèrent sur les côtes ibériques, lDSCN0813es Romains s’installèrent d’abord sur le bord de la mer…. Peu à peu, ils s’en éloignèrent et lorsqu’ils arrivèrent dans le secteur actuellement occupé par la région d’Antequera, ils eurent la surprise de découvrir des vestiges d’une ville très ancienne… D’où le nom qu’ils donnèrent à cette région: ANTIKARIA(Antique), devenu Antequera…. Les vestiges de cette ville antique remonteraient loin dans la préhistoire (selon Wikipédia, jusqu’à xx siècles avant J.C) et selon notre guide, au V ou VII siècle avant J.C. Une chose est certaine, ça existe depuis longtemps…

Les origines de cette ville semblent être liées à la présence de cette montagne en forme de visage…. montagne que l’on peut voir d’un peu partout de la ville et les environs. On l’appelle la Peña de los Enamorados ( la montagne des amoureux) ou la Montaña del Indio…. selon la légende à laquelle on se réfère.

 

La ville est connue comme étant le cœur et le poumon de l’Andalousie, car elle se situe entre les principales villes de l’Andalousie: Malaga, Grenade, Cordoue et Seville. Elle est située à près de 600 mètres d’altitude… Cette position stratégique lui a valu d’être, depuis la période romaine jusqu`à nos jours, d’être le théâtre de nombreuses luttes, conquêtes et reconquêtes, et d’être successivement occupée par les Romains, les Vandales, les Wisigoths, les Berbères, les Maures,les Musulmans, les rois chrétiens, etc… etc… Les troupes de Napoléon l’ont même occupée pendant 2 ans.

Suite à la guerre civile (1936) et à la dictature de Franco, la ville a connu un important déclin. Mais depuis les années 1960, elle profite de la proximité de la Costa del Sol et elle devenu un important centre touristique et culturel.

C’est maintenant une ville d’un peu plus de 50, 000 habitants et elle n’est qu`à 50 km de Malaga.

Mais ce qui nous a attiré à Antequera, ce sont ces fameux Dolmens….ces vestiges d’une civilisation préhistorique….

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dolmen…. DSCN0827

…ceux de la région d’Antequera seraient les plus imposants et les plus anciens du monde. L’emplacement de ces dolmens ne seraient pas étrangères à la Peña de los Enamorados…. Le plus grand des Dolmens est en effet orientée de telle façon que la célèbre tête est visible de l’intérieur… De plus, le 21 juin, lors de del’équinoxe d’été , le soleil se levant derrière la  »Pena del anamorados » éclaire directement l’intérieur du dolmen…. une autre démonstration des connaissances avancées, notamment en astronomie, de ces peuples dits préhistoriques.

Pour commencer la visite, on nous présente un petit video qui nous informe sur la façon dont ont été construites ces structures imposantes… Encore aujourd’hui, ce n’est pas n’importe quelle grue qui pourrait déplacer ces pierres énormes. Ces pierres ont été extraites des montagnes, taillées déplacées et adaptées les unes aux autres…. le tout avec une grande ingéniosité et seulement avec de « l’huile de bras ».

Nous en avons ensuite visité deux: Viera et Menga. Il y en a trois dans la région.

Le dolmen de VIERA  est un dolmen en corridor. Pour y pénétrer, on circule dans un corridor d’une 20 mêtres, traverse 2 portes successives (dalles percées) qui nous conduisent à une chambre funéraire. Comme les deux autres dolmens d’Antequera, il est recouvert d’un tumulus de terre.

dolmen Viera
Album : dolmen Viera

3 images
Voir l'album

L’autre, le Dolmen de Menga, est beaucoup plus grand et beaucoup plus imposant…. Alors que la pluplart des dolmens servaient de chambres funéraires, la grandeur du Dolmen de  Menga rend les archéoloques perplexes…On se demande à quoi pouvait bien servir une structure d’une telle grandeur…Un temple? un lieu de rencontre? un cimetière ?   Situé à quelques mètres seulement du précédent, il prend la forme d’une galerie couverte de 25 m. de long , 7 mètres de large et 4 mètres  de haut…

Il est composé de 32 dalles. La grande chambre est composée de sept blocs  de chaque côté et d’un au fond. Le toit,formé de cinq dalles dont la plus grande mesurant 6 x 7 m et pesant 180 tonnes, est soutenu par 3 piliers centraux. Le tout recouvert d’un tumulus.

DOLMEN MENGA
Album : DOLMEN MENGA

16 images
Voir l'album

Nous revenons au XXème siècle et notre visite se continue par une promenade pour un petit tour de ville  d’Antequera…. le tout en autobus… Comme toute petite ville andalouse qui se respecte…..

DSCN0844

 

….elle est située à flanc de montagne, de telle sorte qu’on peut en avoir une certaine vue d’ensemble….

 

 

DSCN0837.

… elle  a sa place des toros…

 

 

DSCN0843

 

…..ses petites rues proprettes….

 

 

DSCN0851

 

…..et son château ( L’Alcazaba)qui surplombe la ville… Celui d’Antequera est particulièrement bien conservé. Il est classé Trésor National et  le site est inscrit au Patrimoine Historique Espagnol.

 

Et nous quittons la ville d’Antequera pour aller visiter un site de protection du loup…. On peut y voir des loups de différents pays …. Intéressant  mais  l’enclos des loups du Zoo de St. Félicien n’a rien à envier à ce site… Voila tout de même quelques images

Loups
Album : Loups

7 images
Voir l'album

Il est maintenant près de 13.30 hres… L’heure du déjeuner espagnol approche… Allons-y donc…

DSCN0880

 

et nous prenons notre repas du  midi dans un véritable restaurant-musée….

 

 

DSCN0877…les murs et les étagères sont remplis de différents objets antiques utilisés dans la vie quotidienne des gens: scies, attelages d’animaux, vases de toutes sortes, instruments aratoires etc…. C’est surprenant de voir comment ces objets, tous originaires de l’Espagne, peuvent ressembler  à ceux que nos parents et ancêtres utilisaient: de la machine à coudre Singer au godendart de nos bucherons en passant par le vieux rouet etc….

C’est frisquet un peu dans le restaurant….

DSCN0874

 

Qu’à cela ne tienne, on allume le foyer….

 

 

DSCN0876

 

C’est froid pour les pieds…. un bon plat de tisons rouges sous la table vous réchauffera…. Ajoutez à cela un bon vin local… et plus personne n’a froid…

 

 

et nous sommes prêts pour la dernière découverte de la journée.

EL TORCAL

C’est avec une certaine incrédulité que nous voyons notre autobus s’engager dans la montagne et gravir un massif impressionnant qui fait parti du parc naturel El TORCAL….

Au fur et à mesure que nous approchons du sommet nous sommes impressionnés par les diverses formes que l’eau, le temps et le vent ont façonnés dans le roc… A l’approche du sommet, l’autobus s’arrête et, pendant une heure, nous avons le plaisir de découvrir ces paysages qui changent  à chaque pas…. Même si nos petits appareils photo ont de la difficulté à rendre justice à de tels paysages, je me permets de vous en offrir quelques-uns dans l’album qui suit

El TORCAL
Album : El TORCAL

9 images
Voir l'album

C’est avec la tête rempli de ces images que nous engageons sur le chemin du retour…. prêts encore un fois à visiter notre lit…. bien accueillant….

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

VALENCE: LA VILLE HISTORIQUE

Posté par rodgag le 14 mars 2014

Pour vous accompagner dans votre lecture, vous pouvez écouter ANDALUCIA, joué par l’Orchestre symphonique d’Espagne

Comme dans toutes ces grandes villes européennes, faire une visite guidée du centre ville c’est se faire raconter son histoire. Ce qui est le cas de Valence.

Valenmce, on l’a vu dans un des articles précédents, existe depuis plus de 2000 ans…. Elle a donc une histoire chargée….

Elle fut à une certaine époque, un peu comme Québec, protégé par une muraille qui en faisait le tour. Ces murailles ont été détruites mais on a conservé deux portes monumentales qui donnaient accès à la ville. Il s’agit là des deux seuls vestiges de ces fortifications.

 

C’est par l’une de DSCN0682ces tours que notre guide Angela nousDSCN0730 fait entrer dans la centre ville: las TORRES DE  SERRANO. ConstruiteS en 1392, elles servirent principalement pour la défense de la ville mais aussi pour les cérémonies officielles, les entrées des rois etc… Plus tard, elles devinrent des prisons et qujourd’hui elles abritent un musée. On peut y monter pour admirer la ville à ses pieds.

DSCN0698

De là, nous amorçons notre visite… accompagnés par notre accompagnatrice, Claudette, et notre guide Angela.

Même si nous avions une excellent guide qui nous identifiait les édifices qui se succédaient, nous racontait leur histoire…. il me faut avouer que, même si je suis un bon élève, je dois  me contenter de voir les photos sans pouvoir identifier la plupart. Je vous en soumets un certain nombre en vrac dans l’album qui suit.

Valence édifices historiques
Album : Valence édifices historiques

14 images
Voir l'album

DSCN0687Par contre, notre guide s’est longuement attardée à la Plaza de la Virgin, l’une des principales places de la ville: on y trouve 3 des principaux monuments de la ville : cathédrale de Santa María, la Basílica de la Virgen de los Desamparados et le Palacio de la Generalidad.  On peut aussi voir une très belle fontaine qui porte le nom ‘La fuente del Turia ».

 

DSCN0694

 Nostra Señora del Carmen, La « Virgin de los desamperados », (la Vierge des désemparés) est la patronne de la ville.La basilique qui’abrite sa statue est un lieu où les Valenciens viennent se recueillir et implorer leur patronne. Au moment où nous sommes allés, il n’y avait pas d’office particulier, on était en milieu de journée et, pourtant, la basilique était pratiquement remplie d’une foule recueillie.

 

Tout près de cette basilique, on peut admirer la cathédrale de Valence… Elle est érigée sur une ancienne mosquée et sa construction a commencé en 1262. De cette date jusqu’à la fDSCN0689in du XVIIIe siècle, elle a subi de nombreuses modificatiDSCN0701ons. Entourée de grandes places, on peut y accéder par différentes portes.

Depuis le 1437, elle abrite le Saint GRAAL ( le saint Calice) qui, serait, selon la légende, le vase qui aurait été utilisé par Jésus lors de la dernière Cène. Une chose est sûre: il existe quelques spécimens de Saint Calice dans la chrétienté….Où est le vrai s’il existe. Par contre, une autre chose est sure: que ce vase soit le vrai ou non, il a une très longue histoire et il est conservé dans la cathédrale de Valence depuis 1437….  Pour en savoir plus sur son histoire, histoire que nous a longuement racontée notre guide,  et sur le périple qui l’a apporté à Valence, je vous invite à lire ce texte pris dans Wikipédia.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Calice

 

DSCN0710DSCN0713Un autre endroit où nous avons passé un certain temps, c’est dans l’immense et très beau Marché Central.

La ville de Valence étant au cœur d’une région agricole et d’une grande plaine (huerta) fertile, on retrouve plusieurs marchés publics dans la ville, le principal étant le MARCHÉ CENTRAL. Construit en 1928, il est l’un des plus grands marchés couverts d’Europe. L’architecture intérieure et extérieure est remarquable. Nous avons pris plaisir à nous promener au travers des innombrables stands où l’on offre une grande variété de produits frais (fruits, légumes, fleurs, oeufs, viandes, fruits de mer, etc.).

Nous avons terminé notre visite dans le centre ville par un diner dans un petit resto sympathique avant de nous diriger vers la place de l’hôtel de ville pour assister, avec plusieurs milliers de valenciens et de touristes à la célèbre Mascleta…. J’en ai déjà parlé dans un article précedent…. Mais si vous voulez en savoir plus sur les Fallas, je vous réfère à cette page internet  http://www.valence-espagne.org/fallas/fallas-mascleta.htm. Ca vous donnera peut-être des idées pour organiser votre prochain carnaval….

et à ce  video qui vous fera entendre  ce que sont les mascletas.. Il a été réalisé le 4 avril 2014… le mardi…. C.est le lendemain, le 5 avril, que nous avons assisté à ce tintamarre valencien. Ouvrez le son et pesez sur le piton…

http://multimedia.levante-emv.com/videos/fallas/20140304/revive-mascleta-del-marzo-2014-668754.shtml[/

Pour vous démontrer que nous n’avons pas perdu notre temps, nous avons eu également le temps de visiter le Musée LLADRO…. où nous avons pu voir comment sont fabriquées ces magnifiques porcelaines connues mondialement…et dont les prix sont inabordables pour des gens ordinaires… Nous y avons toutefois passé quelques heures très agréables. Comme il nous était interdit de prendre des photos, je vous réfère à ce site Internet…. Les photos qui y sont sont PRESQUE aussi belles que si c’était moi qui les aurait pris !!!

http://achargon.over-blog.com/article-le-musee-lladro-79608871.html

E t vous voilà tout aussi savant que nous sur Valence…. Nous avons été 2 jours à Valence, juste assez longtemps pour savoir qu’il faut y être plus longtemps pour l’apprécier correctement.

Le retour vers Bénalmadéna s’est effectué le jeudi 6 avril, par une route qui longeait la mer à partir d’Alméria, où nous avons pris un dîner fort copieux.

C’est vraiment intéressant de voir comment on a, dans ces villes, mis l’accent sur les espaces verts. Encore ici, une immense promenade qui traverse la ville en grande partie et qui en rejoint une autre qui longe la mer…. Comme il fallait laisser 3 hres de repos  à notre chauffeur, devinez ce que nous avons fait pour occuper les quelques 90 minutes qu’il nous restait après de dîner.

Almeria
Album : Almeria

11 images
Voir l'album

Le long de la route on ne se lasse pas de contempler tous ces paysages variés, si différents des nôtres…

DSCN0764

A tout moment, on peut admirer l’un de ces nombreux châteaux juchés sur les hauteurs, nombreux témoins de l’histoire du pays…

 

 

DSCN0771A d’autres moments, on se croirait dans un désert, en Arizona ou au Névada. C’est tellement vrai que beaucoup de films WESTERN on été tournés dans la région. Charles Bronson a joué dans plusieurs de ces films…. C’est le désert de Tabernas dans la Région d ‘Almeria.

 

 

DSCN0765

Puis, un gigantesque taureau noir, situé sur une hauteur nous rappelle que l’on est toujours en Espagne…

 

 

DSCN0806La région d’Almeria est une région agricole…. maraichère… Sur des KM et des KM, des deux cotés de la route, la mer à la montagne et même à flanc de montagne: des serres, puis des serrres…. d’autres serres et encore des serres…. Il faut le voir pour le croire…. A certains moments, on croit voir la mer au loin…. mais ce sont des serres…

 

Et c’est comme ça que le temps passe et que l’on se retrouve à notre hôtel bien content de retrouver notre lit…. 4 belles journées mais 4 journées qui nous rappellent que l’on ne rajeunit pas mais qui nous démontrent que l’on est pas si vieux que cela….

Prochain article: un retour dans le temps, une journée à Antequera.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

VALENCE : la Cité des Arts et des Sciences

Posté par rodgag le 11 mars 2014

La CITE DES ARTS ET DES SCIENCES

Nous avons consacré 2 jours à la visite de Valence… 2 journées bien occupées qu’il est difficile de résumer dans les quelques lignes de cet article.

On ne peut aller a Valence sans passer plusieurs heures à visiter la CITÉ DES ARTS ET DES SCIENCES. Cet immense complexe architectural, qui s’étend sur une surface de 350,000 mètres carrés, et dont les divers éléments ont été construits entre 1998 et 2009, est devenu le principal attrait touristique de la ville.DSCN0604

Le complexe a été érigé sur l’embouchure de l’ancien fleuve Turia. Il regroupe un ensemble d’édifices qui constitue un ensemble architectural qu’on ne se lasse pas de regarder, peu importe de l’endroit d’où on le regarde.

 

 

 

DSCN0600Nous avons  commencé notre visite par le centre océanographique. Il s’agit en fait par un immense aquarium où l’on peut observer une grande variété de poissons, oiseaux  et autres animaux aquatiques de toutes sortes. On se promène d’un amphithéâtre à l’autre en circulant dans des tunnels de verre…c’est l’aquarium le plus grand d’Europe avec 110 000 m2 et 42 millions de litres d’eau.

D’un peu partout, on peut avoir d’excellentes vues sur les autres parties de la cité, notamment de l’Agora….La visite, pour nous, s’est terminé par un spectacle de dauphin.

Musée océanographique
Album : Musée océanographique

10 images
Voir l'album

DSCN0743Le seul autre édifice du complexe que nous avons visité c’est le MUSEE DES SCIENCES. En forme de squelette de dinosaure, c’est un musée interactif de science. Il dispose  d’une superficie d’environ 40 000 m2 repartis sur trois étages. On peut s’y amuser des heures à essayer diverses expériences dans les divers domaines de la sciences: de l’aérospatiale aux  merveilles du corps humain.

Pour les autres composantes de la cité, nous avons dû nous contenter d’en admirer l’extérieur.

 

DSCN0662

 

L’HÉMISPHÉRIQUE,  en forme d’œil, contient un cinema IMAX et un planetarium

 

 

DSCN0738

LE PALAIS DES ARTS DE LA REINE SOFIA,

en frome de bateau, il abrite 4 salles de spectacles, chacune pouvant assoir plus de 1000 personnes, sans compter salle d’expositions etc..

 

 

DSCN0663

 

L’HUMBRAQUE, jardin botanique situé situé sur l’immense promenade qui longe le complexe et d’où on peut admirer l’ensemble de la Cité.

 

 

 


DSCN0660L’AGORA : une place couverte. Le bâtiment, structure métallique de 80 m de haut et occupant une surface de 5 000 m2, a été inauguré en accueillant l’open de tennis de la communauté valencienne en 1999.

 

 

 

DSCN0659En fin, le Pont de l’Assut de l’OR ,  pont de 180 m de long passant au-dessus des jardins de la Turia et qui sépare la cité en deux parties: d’un coté, l’agora et le musée océanographique et de l’autre, le musée des sciences, l’Hémisphérique, le jardin botanique et le palais des arts

 

 

J’imagine que vous avez le gout d’en voir plus…. Je vous laisse avec ce vidéo qui rend bien ce que l’on voit et ressent lorsqu’on visite ce magnifique complexe… A la fin, vous pourrez avoir une petite idée du parc érigé sur le lit du fleuve Turia et quelques images de la Valence historique que nous visiterons dans le prochain article.

A la prochaine

https://www.youtube.com/watch?v=nDyLn7L0ZLk

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

VALENCE, #1

Posté par rodgag le 8 mars 2014

 

A notre arrivée, on nous a proposé une excursion à Valence… L’excursion d’une durée de quatre jours nous permettait de passer 2 journées complètes à Valence…. et deux jours consacrés à l’allée et retour en autobus. En effet, Valence est située à environ 640 et 680 km de Bénalmadena, selon l’itinéraire choisie.

Parti à 6.30hres, le 3 mars, après avoir embarqué nos quelques 40 compagnons de voyage et notre guide et accompagnatrice, Claudette, nous voila en route pour la troisième ville en importance d’Espagne, après Madrid et Barcelone. L’allée se fait par l’intérieur des terres….via Lorca où nous prendrons le repas du midi…le retour se fera via Almeria, en longeant la mer…. pour une bonne distance sur une route panoramique.

n

DSCN0585

Pour nous rendre à Valence, nous traversons la Sierra Nevada qui, à quelqnes endroits, nous rappelait notre beau pays du Québec

 

 

 

DSCN0588

 

Quelques arrêts pour des pauses-pipi et café et nous arrêtons pour un excellent repas à Lorca.. Le restaurant est en fait un centre de réception récent bati et aménagé sous forme de château…. Diner très agréable…. et prolongé… qui nous permet un bon repos et nous revigore pour nous permettre de terminer notre périple où nous arrivons à 17.30hres…

 

DSCN0757

Nous sommes logés à l’HOTEL SENATOR PARQUE CENTRAL, un mini-centre des congrès, situé à proximité du centre historique de la ville…. Après un souper à 20.30 hres( les Espagnols sont comme les français, ils  »dinent » tard), offert gracieusement par COME &SI, nous sommes mûrs pour un bon dodo. Demain, on visite….

 

Mais au préalable quelques informations sur Valence…. Si on voyage, c’est pour s’instruire… n’est-ce pas?

« Les voyages forment la jeunesse » dit l’adage et pour  se mettre en appétit, un survol de Valence en musique…..

Image de prévisualisation YouTube

Fondée par le  consul romain Decimus Julius Brutus Callicus, Valence existe en tant que ville et sous le nom de Valencia depuis 138 avant  J.C. C’est donc une ville pleine d’histoire.

C’est la ville où a vécu le RODRIGUE, dit le CID, que Corneille a immortalisé dans l’une des tragédies. Il a gouverné la ville de 1093 à 1099, année de sa mort. On comprend donc facilement pourquoi c’est une belle ville… Hum!!! Hum!!!

Comme la plupart des grandes villes d’Espagne, Valence a été successivement occupé et géré par les chrétiens, les juifs, les Musulmans, les Castillans etc…. L’architecture de la ville est grandement marquée par cette histoire que les guides touristiques ne manquent pas de nous rappeller en mentionnant dates et noms que nous oublions au rythme des édifices et des monuments que l’on nous fait visiter.

Mais une chose est remarquable: Valence a su concilier dans son urbanisme et son architecture histoire et modernisme. Si c’est un plaisir de se promener dans le centre historique où se succèdent les édifices qui ont marqués son histoire, les monuments et les fontaines…. on ne peut que s’émerveiller devant le modernisme du complexe de la cité des arts et des sciences et devant ce parc immense qui traverse la ville de part en part.

UN PARC URBAIN REMARQUABLE

Le 14 octobre 1957, survint une importante crue du fleuve TURIA, tuant 80 personnes  (certains parlent de 450) et causant de très grands dégâts matériels. La partie historique de la ville , étant surélevée, fut épargnée . Pour éviter que de telles inondations se reproduisent, la municipalité de Valence amorcèrent de grands travaux en vue de détourner le fleuve au sud de la ville de Valence.

La partie du fleuve traversant la ville fut aménagée en un immense parc urbain où trouve retrouve aménagements paysagers, arbres, pistes cyclables, allées piétonnes, et de nombreux terrains de jeux, terrains de sports (soccer, tennis). Le symbole touristique de Valence, la Cité des arts et des sciences est construit dans cet immense espace maintenant connue sous le nom de Jardins du Turia.

UNE VILLE HABITÉE

Contrairement à beaucoup de nos villes nord américaine, la ville de Valence est demeurée un milieu de vie pour sa population… Selon notre guide, 80% de la population de la ville vit dans l’agglomération centrale. On n’y connait pas l’effet « trou de beigne » de nos villes…. Au lieu d’un centre ville occupée par des bureaux et des commerces entourées de villes dortoirs, on y retrouve un ville habitée par des familles et entourée de la « horta » où l’on retrouve encore beaucoup de cultures de toutes sortes aux abords immédiats de la ville.

 

LES FALLAS

Si l’on visite Valence en cette période-ci de l’année, une des premières choses dont vous parlera notre guide c’est des célèbres Fallas de Valence…. C’est l’équivalent de nos carnavals…

Pour savoir ce que l’on nous a raconté sur la Fallas, je vous réfère à  ce site de Wikipédia… http://fr.wikipedia.org/wiki/Fallas

ou encore mieux regardez ce video qui, faute de pouvoir assister aux véritables activités des fallas, nous permet d’en connaitre l’histoire et le déroulement….

https://www.youtube.com/watch?v=xSDnb3jDzT4

Au cours de la deuxième journée, nous avons pu visiter le musée Fallero. C’est toute l’histoire des Fallas qui est relatée dans ce musée. Tous les ans, chaque artiste fallero sélectionne une des figurines (ninot) de sa falla adulte et de sa falla enfant  pour l’exposition des ninots qui a toujours lieu sur la place du centre commercial Nuevo Centro jusqu’au 15 mars. C’est par la vox populi que sont élus chaque année un ninot adulte et un ninot enfant (ninot indultat) qui seront épargnés des flammes. Ces deux figurines viendront rejoindre les ninots des années précédentes, tous exposés dans le musée Fallero depuis l’année 1934. Voici quelque-unes de ces figurines.

Musée Fallerro
Album : Musée Fallerro

8 images
Voir l'album

Cette année, la fête se déroule du 1ier au 19 mars… Certains de nos compagnons de voyage avaient déjà assistés aux derniers jours des fallas…. Leurs commentaires concordaient beaucoup avec ce vidéo…

Tous les midis, à 14,00hres pile, sur la place de l’hôtel de ville, on assiste, ou plutôt, on est assourdi par une énorme pétarade ( feux d’artifices mais en plein jour)…. Semble-t-il, ce qui importe, ce n’est pas ce que l’on voit, c’est ce que l’on entend…La foule se masse sur la place, dans les rues avoisinantes, sur les balcons des édifices et même sur les toits pour entendre cette énorme pétarade.

la Mascleta
Album : la Mascleta

6 images
Voir l'album
  Je ne veux pas exagérer mais, lorsque nous y sommes allées, il devait y avoir entre 50, 000 et 75,ooo personnes sinon plus… La seule fois où j’ai vu autant de monde a un même endroit, c’est sur la place St-Pierre, à Rome le jour de la Pentecôte.

ET à 14,00 hres pile, C’EST LA GUERRE…. LA MASCLETA commence …. Une pétarade assourdissante… La terre en tremble…. la place se remplit de fumée…. 7 minutes, c’est fini et tout le monde retourne à ses occupations.

ET voila, après ces quelques informations nous sommes maintenant prêts à visiter la ville…. Ce que nous ferons dans notre prochain article…

 

 

 

 

 

 

Publié dans Espagne 2014 | Pas de Commentaire »

123456...15
 

arenado811 |
Echange avec Öhringen |
Echange avec Orebro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aventureautourduglobe2
| lesdinols
| Echange avec Teruel